Dernières nouvelles

FILIERES AGRICOLES: Ces cultures qui rapportent gros. Cas du Persil

received_1624181604527508Episode 1: Culture du Persil

Une plante qui rapporte 2,5 millions de FCFA à l’hectare en 3 mois.

Le petroselinum sativum communément appelé le persil est une plante aromatique bisannuelle originaire du moyen orient. Formée en touffes, elle appartient à la famille des ombelliféracées et au groupe des foliacés. Ses feuilles sont finement découpées et dégagent en les froissant, une odeur caractéristique. Il existe des variétés à feuilles frisées. Ses racines sont plus ou moins pivotantes et ont une couleur blanchâtre tout comme ses fleurs. Les feuilles, d’un vert intense sont triangulaires et composées d’autres petites feuilles lobées.

En Côte d’Ivoire, la culture du persil se déroule dans les zones périurbaines, aux alentours du District d’Abidjan et de sa banlieue. Mais cette culture peut se dérouler au-delà de cette zone dans toute la partie  forestière du pays.

Des vertus thérapeutiques

Le persil possède des propriétés digestives et antispasmodiques. Il est donc intéressant pour soulager ballonnements, coliques, gaz intestinaux. Il renferme de l’apiol, et aide donc à régulariser ou rétablir les règles interrompues (aménorrhée) mais aussi à soulager les douleurs menstruelles (dysménorrhée). Il peut être utilisé sous forme de cataplasme pour apaiser une piqure d’insecte ou décongestionner une ecchymose, ou sous forme de tisane pour calmer la toux. En pharmacie, les racines sont les plus prisées. Consommées à petite dose, les feuilles fraichement coupées apportent énormément de vitamines. Il est aussi un diurétique et un sudorifique.

Exigences climatiques et préparation du sol

Le persil redoute à la fois le froid (qui a un mauvais impact sur le feuillage) et la sécheresse qui a pour conséquence directe, le développement des grains au détriment des feuilles. Il faut donc éviter les sols argileux, les terres caillouteuses ainsi que les terrains trop légers. Le persil préfère un sol frais, riche en humus, légèrement humide et un emplacement à mi-ombre. En période de fraicheur extrême, il faut choisir des parcelles ensoleillées pour obtenir une récolte plus hâtive et en période de sécheresse, choisir la méthode de l’ombrage pour éviter la montée des graines. La préparation du sol consiste en à un labour plus ou moins profond pour l’attendrir. Bien sûr, au besoin, il faudrait défricher le sol, détruire la végétation encombrante au cas où le sol est utilisé pour la première fois.

Multiplication

La multiplication se fait par semis direct en mettant les graines en pleine terre. Cela peut se faire tout le long de l’année. Enterrer les grains à 1 cm de profondeur et tasser le sol. Respecter une distance de 30 cm entre les lignes en entre les plants. Avec cette disposition, on obtient environ 100000 plants sur un hectare. Il faut 3 à 4 semaines pour obtenir la levée des plants. Avant de semer, il est recommandé de faire tremper les graines dans de l’eau tiède pendant une journée ou toute une nuit. Ensuite essuyer à nouveau pendant une heure. Cette mesure à pour effet d’activer la germination rapide du persil. Les semences peuvent être obtenues dans les magasins de produits agricoles au prix de 3500 F CFA la boîte de 100g. pour un hectare, il faut entre 8 et 10 boîtes de semences (soit entre 28000 et 35000 FCFA).

Entretien de la plantation

Les soins à apporter à la plantation de persil consiste à désherber chimiquement, à arroser et à aérer la plantation. L’arrosage doit se faire de manière mais seulement si cela s’avère nécessaire. En matière phytosanitaire, les ennemies du persil sont les ravageurs dont les pucerons des racines qui se développent au niveau du collet et des racines. Ils entrainent le jaunissement et le dessèchement des feuilles. Il y a également les chenilles et les mouches de la carotte qui détruisent les plants de persil. A titre d’illustration, les larves des mouches minent les racines et entrainent une diminution de la croissance de la plante. Il faut traiter les plants avec des insecticides tels que le diméthoate, le suprême, ou encore le karaté K. On a besoin en général d’un litre de ces produits pour traiter un hectare, pour un coût moyen de 10000 F CFA le litre. Les travaux au champ nécessitent du matériel agricole composé d’arrosoir, de dabas, de binettes, de machettes, etc. Cela peut coûter, en gros, 200000 FCFA ou un peu plus.

Récolte et Commercialisation

La récolte se fait au couteau 2 à 3 mois après le semis. La cueillette des feuilles se fait au fur et à mesure de la pousse. Plusieurs récoltes sont possibles au cours de l’année. Il faut prendre soin d’ajouter  du nitrate d’ammoniaque entre deux récoltes. La commercialisation du persil se fait en bottes. Le prix de la botte est très fluctuant. En période de pénurie, il peut monter jusqu’à 600 FCFA. Mais en période d’abondance, le prix descend à 150 FCFA. Le plant de persil peut s’évaluer autour de 25 FCFA au prix de gros. A ce prix, on peut obtenir une recette de 2500000 FCFA pour la production d’un hectare. Le persil est utilisé comme condiment ou comme décoratif de plats.

SOURCE: LE JOURNAL DE L’ÉCONOMIE.

Un commentaire

  1. Un plant de peut être récolté combien de fois ?

Répondre